Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
écriture libre

Un regard

14 Septembre 2013 , Rédigé par ecriture-manuscrite-ef Publié dans #Petits jeux

 

Il aura suffit d'un regard,

un beau jour de printemps à la terrasse du café des arts et j'ai su que ma vie allait basculer.

 

Il est là, seul devant son verre.

Je croise son regard, un regard bleu azur où je me plonge volontiers.

Nous restons là, figés, les yeux dans les yeux...

Comme une évidence...

 

Elle est devant moi, si seule, l'air triste.

Elle me regarde, ses yeux sont tellement tristes mais si beaux.

Je crois que je l'aime.

Comme une évidence...

 

Je ne sais même pas qui fait le premier pas, peu importe, tout est flou autour, rien que son regard.

Nous échangeons quelques mots, il est photographe, après je ne sais plus trop, c'est à peine si je perçois sa voix.

Nous échangeons surtout des regards, des regards si profonds que je m'y noie.

Le soleil se couche.

A demain, j'aimerai te revoir.

 

Je m'approche d'elle, tout est si net, chaque détail de cette scène se révèle comme un instantané.

Et puis son regard, ses yeux, chaque nuance de ce gris bleu se détaille, quelques traits verts se distinguent.

Nous discutons, les yeux dans les yeux. Le soleil se couche.

A demain, je voudrai te revoir.

 

Et il viendra comme chaque jour de ce printemps radieux, à la terrasse de ce café dont je ne sais plus le nom.

J'oublie tout ici, j'oublie ce passé si étouffant qui se meurt enfin.

Je l'attend, lui, mon avenir, ma vie, ma renaissance.

Comme une évidence...

 

Nous nous parlons à peine, tout se dit dans nos regards.

Tout est amour dans nos yeux.

Je passerai le reste de ma vie avec lui.

Comme une évidence...

Le soleil se couche.

A demain, je me languis déjà de te revoir.

 

Je reviens tout les jours pour la revoir à la terrasse du café des arts.

Tant de souvenirs me reviennent, les couleurs du printemps, les longues ballades dans les jardins fleuris.

Je sais que je l'aime, qu'elle restera dans ma vie à jamais.

Le soleil se couche.

A demain, je savoure déjà l'instant où je vais te revoir.

 

Dernier jour de ce printemps radieux.

Demain le jour sera le plus long mais aussi le plus beau.

Demain nos regards iront plus loin que le coucher du soleil.

Demain, il m'ouvrira sa porte.

Je sais que nous joindrons nos mains et nos cœurs.

Le soleil se couche sur la ville, demain il se couchera sur nous deux.

 

Elle est si heureuse de me voir demain.

Nous ne nous sommes jamais touchés encore, juste regardés.

Je veux graver ce jour à jamais, je lui demanderai si elle est d'accord pour que je la photographie.

J'aimerai tant garder son regard en mémoire, en conserver chaque détail avant de nous rapprocher et ne faire plus qu'un quand le soleil se couchera sur ses yeux.

 

Et me voilà sur le pas de sa porte, mon coeur bat la chamade.

Il m'ouvre et me sourit, son regard est si intense.

Un café, quelques mots, le bleu de ses yeux m'attire plus que jamais.

Je souhaite que notre amour soit éternel.

Il me demande si je veux bien qu'il photographie la magie de mes yeux, quelle belle idée.

Je l'aime tant, je vois que c'est réciproque, son regard ne ment pas...

Comme une évidence...

 

La voilà, radieuse, ses iris se sont parés d'étoiles scintillantes.

Je veux que cet amour ne meurt jamais.

La séance photo l'enchante.

J'aime tellement regarder ses yeux.

Elle m'aimera pour toujours...

Comme une évidence...

 

Dans une grande pièce, le matériel est bien préparé, une chaise, face à elle un appareil photo sur trépied relié à un grand écran où l'on peut visualiser en direct la scène.

Il me propose donc de m'installer sur la chaise pour faire quelques réglages.

Il est debout juste derrière moi, un déclencheur à distance à la main.

Grâce à l'écran, on peut se regarder, les yeux dans les yeux, nos regards à l'unisson.

Il est tellement heureux, heureux de pouvoir saisir cet instant si précieux à ses yeux, de le garder à jamais.

Immortaliser ce regard avant de fermer les paupières pour s'embrasser, se toucher, s'étreindre.

Nos yeux pétillent de bonheur, les émotions sont si intenses, surréalistes.

C'est le plus beau jour de ma vie.

 

Voilà, tout est prêt!

Il me glisse le plus doux des je t'aime, nos yeux s'illuminent sous les flash, des photos par dizaines s'enchaînent à l'écran.

Tout l'amour que l'on se porte, cet amour incommensurable est là, dans nos yeux, affiché sur grand écran.

Ses mains se posent sur mes épaules, effleurent ma nuque, premier contact tant attendu qui m'empli de bonheur.

Mes yeux se ferment un peu pour savourer cette sensation si délicate.

Je suis si bien.

 

 

Qu'elle est belle, dieu que cet instant est magique.

 

 

Une lumière vive vient m'aveugler un instant et puis...

J'étouffe.

Mon dieu j'étouffe!

Ses mains me serrent si fort!

Mes yeux plein d'effroi s'affichent.

Les siens sont trop remplis d'amour.

Des yeux qui ne sont pas les miens apparaissent à l'écran, il en défile des dizaines.

Des regards remplis d'amour, d'horreur, de vide, de mort.

Et je vois une dernière fois nos regards se mêler, ses yeux plein d'extase.

 

Son regard est à moi pour l'éternité.

Je la touche enfin, l'étreint encore plus fort, aussi fort que mon amour pour elle.

Toutes ces émotions qu'elle m'offre dans ses yeux, elle ne peut pas me faire de plus beau cadeau.

Je l'aime.

 

Le soleil se couche sur ses yeux, justes posés là, dans ce flacon iridescent.

 

Comme une évidence...

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article